Google+

Final Fantasy Tactics Advance > Introduction

Premier opus sur GBA

2 mois avant la sortie de Final Fantasy Crystal Chronicles sur Game Cube, c’est sur GBA que Square (aujourd’hui Square Enix) fait son grand retour dans le camp Nintendo. C’est la fête !

En parallèle à la série mythique des Final Fantasy, SquareSoft eu l’idée de développer un « spin of » plus orienté sur l’aspect tactique des combats. C’était à l’époque de la PlayStation et le succès fut au rendez-vous. Le gameplay de FF Tactics était largement inspiré de la série Tactic Ogre, dispo également sur la plupart des machines de l’époque. Evidemment, inutile de préciser que tous ces jeux ne sont jamais sorti en France, et qu’il fallait, pour jouer à ce genre bien particulier, se tourner vers la série (très bonne d’ailleurs) des Vandal Hearts de Konami.

Les jeux de rôle tactiques sont assez différents des RPG classiques: les déplacements sur des cartes sont assez sommaires, et vous n’aurez jamais à marcher pendant des heures tout en cliquant à droite à gauche pour trouver un trésor. Ici, tout fonctionne par mission, les dialogues sont peu nombreux, l’essentiel de l’action consistant à bien gérer son groupe de guerriers et à savoir se battre de manière efficace. Le champ de bataille est représenté de trois quarts, et vous devrez savoir prendre parti du relief, des bâtiments et de la nature du sol. Et comme il s’agit d’un jeu Square, le côté gestion, justement, est poussé à son paroxysme. Des centaines d’armes, des équipements en tout genre, des bottes, des casques, des potions, des herbes, des sorts, des bijoux, il y a vraiment de quoi s’occuper dans FF Tactics. Chaque personnage exerce aussi un métier qui lui donne droit à des spécialisations, et certains objets lui permettent d’augmenter leurs capacités. Et quand vous comprenez que n’importe qui peut changer de métier n’importe quand, que les objets peuvent être échangés entre certains types de personnages et que vous pouvez engager de nouveaux héros dans votre groupe, ça donne le vertige.

Toutes ces possibilités enrichissent grandement le jeu, évidemment, d’autant plus qu’une fois sur le champ de bataille, de nouvelles règles ont été ajoutées : par exemple, il y a un arbitre, qui sanctionnera n’importe quel personnage avec un carton jaune ou rouge si ce dernier ne suit pas le règlement du combat ! Finalement, les règles sont plutôt simples à comprendre (bien se placer et taper, les dommages sont aléatoires), mais ce qui fera la différence sera cet apprentissage assidu de vos héros, de leurs capacités et de leur armement.

Techniquement irréprochable et doté d’une durée de vie monumentale, FF Tactics Advance mérite largement qu’on s’y intéresse, même si le genre peut sembler assez hermétique. Advance Wars reste, à notre humble avis, plus abordable, plus lisible et certainement plus riche d’un pur point de vue stratégique.

Sorties et supports

  • Final Fantasy Tactics Advance
  • le 24/12/2003 sur Gameboy Advance
  • le 08/12/2003 sur Gameboy Advance
  • le 14/02/2003 sur Gameboy Advance
Image 001 / 003