Google+

Final Fantasy VI > Introduction

Synopsis

La série des Final Fantasy est mythique, mais si l'on ne devait retenir qu'un épisode, ce serait sans doute celui-là. En effet, FFVI réussit parfaitement une chose unique et presque magique : faire passer l'émotion...

Final Fantasy VI met en scène 12 personnages (+ 2 cachés) avec lesquels vous pouvez jouer. Notez que vous n'êtes pas obligés de tous les rencontrer et de les intégrer dans votre équipe. Le jeu peut se terminer avec beaucoup moins de monde mais vous serez alors passé à côté de nombreuses quêtes secondaires. Si l'histoire de certains d'entre eux peut paraître plus détaillé que d'autres, il n'y a pas ici de "héros". Vous choisissez de jouer avec qui vous voulez très souvent dans le jeu. Chaque personnage possède ses propres motivations et vous fait partager ses propres sentiments : Locke est tourmenté après avoir perdu fiancée, Terra est constamment déchiré par sa personnalité (elle est moitié Esper, moitié humaine), Celes et Leo se rebellent contre l'empire, Sabin et Edgar sont deux frères qui ne se ressemblent pas mais qui s'adorent...

La trame des émotions, au-delà de l'aventure elle-même, se révèle d'une richesse exceptionnelle, impossible à résumer sur cette page. Les capacités particulières de chaque personnage apportent également beaucoup à l'intérêt du jeu : Locke peut subtiliser des objets aux ennemis, Sabin apprend des techniques de combat directement liées aux directions que vous imprimez à la manette, Edgar utilise des objets spéciaux, Strago apprend les attaques qui lui sont lancées, Cyan met au point des passes d'épées meurtrières... Chaque personnage se veut unique et le joueur peut s'attacher à n'importe qui selon ses aspirations. Les "reliques" sont également importantes puisqu'elles permettent d'acquérir des possibilités nouvelles (comme attaquer plusieurs fois de suite). Sachant qu'un personnage peut en porter deux, on peut procéder à d'intéressantes combinaisons. Que ce soit dans le fond ou dans la forme, FFVI a toutes les qualités.

Scénario

On pourrait continuer à parler encore longtemps de FFVI, décrire plus précisément les Espers, parler de la quête des huit dragons, passer en revue les centaines d'objets, d'armes et de sort, mais ce serait superflu. Il faut bien se dire que la très grande majorité d'entre vous, malheureusement, n'aura jamais l'occasion de s'essayer à ce titre. Il aura fallu un an et demi de travail et une équipe d'une trentaine de personnes pour réaliser cette petite merveille vidéo ludique qu'est FFVI. Une bagatelle en comparaison des moyens financiers et humains mis en oeuvre pour FFVII et VIII. Mais que l'on ne s'y trompe pas.

Au-delà de l'apparence et des cinématiques extraordinaires de ces deux derniers titres, il est une qualité fondamentale que l'on ne saurait ni quantifier ni définir, faisant de FFVI un titre unique aux nombreuses qualités. La dévotion vouée à ce titre par tous ceux qui ont eu la chance de s'y essayer est étonnante même 5 ans après sa sortie. L'un des meilleurs épisodes de la série, le meilleur pour certains.

De nos jours ...

Bien qu'aujourd'hui on parle de moins en moins des anciens Final Fantasy, ils renaissent avec les consoles portables tel que la GBA (Game Boy Advance) par exemple, avec des cinématiques magnifiques et, concernant Final Fantasy VI, les anciens ont pu (re)découvrir cette série si mythique, un scénario comme on en voit pas souvent et le fait que les plus jeunes ont pu voir des anciens Final Fantasy, ouvrant la page vers les suivants.

Pour revenir à la GBA, les graphismes correspondent - à peu près - à l'oeil d'aujourd'hui car un jeune qui est habitué à un graphisme récent se tournera vers d'ancien graphisme, il y a de l'envie mais moins et au final pas une satisfaction personnelle, tandis que là, le passionné ira de lui même et défiera les anciens graphismes de la Playstation 1.

Sorties et supports

  • Final Fantasy VI
  • le 06/02/2014 sur iOS
  • le 15/01/2014 sur Androïd
  • le 02/06/2011 sur PlayStation Network
  • le 18/03/2011 sur Console virtuelle Wii
  • le 29/06/2007 sur Gameboy Advance
  • le 01/03/2002 sur PlayStation
  • le 06/02/2014 sur iOS
  • le 15/01/2014 sur Androïd
  • le 08/12/2011 sur PlayStation Network
  • le 01/07/2011 sur Console virtuelle Wii
  • le 05/02/2007 sur Gameboy Advance
  • le 30/09/1999 sur PlayStation
  • le 11/10/1994 sur Super Nintendo
  • le 06/02/2014 sur iOS
  • le 15/01/2014 sur Androïd
  • le 26/06/2013 sur Console virtuelle Wii
  • le 20/04/2011 sur PlayStation Network
  • le 30/11/2006 sur Gameboy Advance
  • le 11/03/1999 sur PlayStation
  • le 02/04/1994 sur Super Famicom
Image 001 / 003