Google+

Final Fantasy IV > Introduction

Introduction

Final Fantasy IV fut le premier à sortir sur la console 16 bits de Nintendo (la super Famicom au Japon). Une version américaine vit le jour quelques temps après, en 1992, sous le nom de Final Fantasy II. La plupart d'entre ceux qui ont eu l'honneur de participer à cette quête à l'époque ressentiraient aujourd'hui un petit pincement au cœur en y rejouant. A l'inverse, la plupart des nouveaux joueurs habitués aux combats en 3D et aux décors magnifiques des derniers Final Fantasy ont tendance à croire que, par des graphiques primitifs et une liste de magie assez pauvre, ce volet pourrait décevoir. Mais il faut savoir qu'à l'époque, Final Fantasy IV a remporté tous les suffrages à tous les points de vue !

L'histoire de Final Fantasy IV se passe à travers les yeux d'un chevalier noir nommé Cecil. Sa quête se passe autour de la recherche de cristaux, aidé par des alliés de plus en plus nombreux au fil du temps (et du jeu !!). Le monde de Final Fantasy IV est un monde paisible, où plusieurs royaumes se côtoient. Hélas un beau jour, le royaume de Baron décide de construire une machine volante. Puis une autre et encore d'autres. Bientôt, ses vaisseaux constituent bientôt une véritable flotte et sa puissance est incontestée. Cecil Harvey, un chevalier noir, en est le commandant.

Un jour, le roi de Baron ordonne à Cecil de se rendre à Mysidia afin d'aller y récupérer un cristal magique et ce par la force. Cecil s'exécute mais culpabilise et demande à son roi s'il n'abuse pas un peu de son pouvoir. Cecil est aussitôt démis de ses fonctions. Pour lui une nouvelle vie commence ; une vie faite de rencontres, de quêtes à mener et de rédemption. Les personnages qui vont l'accompagner pendant son périple sont nombreux : Kain Highwind, le "Dragoon", Edge Geraldine, le ninja, Rosa Farell, la magicienne blanche, Rydia, l'enfant prodige capable d'invoquer des créatures mythiques... FFIV vous invite à jouer avec une douzaine de personnages. Cecil et ses compagnons affrontent ici Golbez, un serviteur de l'empire qui tente de réunir des cristaux symboliques de puissance.

Et comme toujours nos héros finissent par s'apercevoir qu'une menace bien plus grande que Golbez pèse sur l'avenir du monde...

Scénario et système de jeu

La nouveauté de cet épisode par rapport aux FF précédents est la relation entre les personnages et le scénario. En effet, il s'agissait du premier Final Fantasy où les personnages n'avaient pas que des noms mais aussi une histoire, une personnalité. L'histoire d'amour entre Cecil et la belle Rosa, la volonté d'Edward d'aider ses amis, les excès de jalousie de Kain ; tous ces éléments ne font que rendre l'histoire plus émotive que les RPG de l'époque. Cela marquait une nouvelle tendance qui nous a mené aux séquences cinématiques qui nous sont, aujourd'hui, tellement familières.

En 1991, la technologie 16 bits était assez nouvelle, donc les programmeurs n'avaient pas encore trouvé les meilleures façons de prendre avantage de ses capacités graphiques (cf. FFVI). Les décors étaient simples, les monstres assez petits mais la gamme de couleurs a tout de même permis de créer un univers détaillé et magique ! Les lieux visités sont plus variés (châteaux, grottes, volcans, et même la Lune). Pour ce qui est du character design et du background, que dire ? Amano a fait une fois de plus un travail d'exception.

Nouveautés

Du côté de la musique, nous avons le plaisir de retrouver des thèmes populaires composés par Nobuo Uematsu tel que la chanson des Chocobos. Pour tout dire, c'est une première d'être autant emporté dans un monde virtuel. Tous ces efforts ont été accompagnés dans la version 2 US, d'une traduction très bien maniée (malgré quelques phrases traduites avec peu de subtilité !) que nous, joueurs, avons pu apprécier car nous pouvions enfin comprendre 100% du jeu sans nous mettre au japonais ! Le gameplay est aussi considérablement amélioré. Dans les combats, c'est l'apparition de l'ATB (Active Time Battle), la fameuse jauge de temps.

Mais ce FFIV est plus un coup d'essai, sur la nouvelle console de Nintendo, qu'un coup de maître. À son actif : un univers glauque jamais vu dans un des trois premiers Final Fantasy. Finalement, FFIV fut la passerelle entre les vieux RPG linéaires et ce que nous connaissons aujourd'hui. Nous pouvons affirmer que cet opus fut une révolution qui nous a agréablement surpris et surtout qui nous a permis par la suite de découvrir deux autres épisodes magnifiques sur nos bonnes vieilles 16 bits. FFIV est sorti aux États-Unis sous le nom de Final Fantasy II.

Sorties et supports

  • Final Fantasy Chronicles
  • le 29/06/2001 sur PlayStation
  • Final Fantasy IV
  • le 03/06/2013 sur Androïd
  • le 20/12/2012 sur iOS
  • le 11/06/2010 sur Console virtuelle Wii
  • le 04/09/2008 sur Nintendo DS
  • le 17/05/2002 sur PlayStation
  • le 03/06/2013 sur Androïd
  • le 20/12/2012 sur iOS
  • le 22/07/2008 sur Nintendo DS
  • le 29/06/2001 sur PlayStation
  • le 23/11/1991 sur Super Nintendo
  • le 03/06/2013 sur Androïd
  • le 20/12/2012 sur iOS
  • le 04/08/2009 sur Console virtuelle Wii
  • le 20/12/2007 sur Nintendo DS
  • le 28/03/2002 sur WonderSwanColor
  • le 21/03/1997 sur PlayStation
  • le 19/07/1991 sur Super Famicom
  • Final Fantasy IV : The After Years
  • le 05/06/2009 sur Wii
  • le 01/06/2009 sur Wii
  • le 21/07/2009 sur Wii
  • Final Fantasy IV Advance
  • le 06/06/2006 sur Gameboy Advance
  • le 12/12/2005 sur Gameboy Advance
  • le 15/11/2005 sur Gameboy Advance
  • Final Fantasy IV Complete Collection
  • le 22/04/2011 sur PlayStation Portable
  • le 19/04/2011 sur PlayStation Portable
  • le 24/03/2011 sur PlayStation Portable
  • Final Fantasy IV Easy Type
  • le 19/10/1991 sur Super Famicom
  • Final Fantasy IV Hard Type
  • le 19/04/1991 sur Super Famicom
  • Final Fantasy IV Mobile
  • le 06/10/2009 sur Mobile
  • Final Fantasy IV: The After Years
  • le 25/11/2013 sur iOS
  • le 25/11/2013 sur Androïd
  • le 25/11/2013 sur iOS
  • le 25/11/2013 sur Androïd
  • le 25/11/2013 sur iOS
  • le 25/11/2013 sur Androïd
  • le 18/02/2008 sur Mobile
Image 001 / 003