Google+

Final Fantasy II > Introduction

Synopsis

Ce deuxième opus de la série connût autant d'admirateurs que de détracteurs. En effet, de nombreuses nouvelles idées et nouveaux concepts s'y bousculent. Déroutant, riche, stratégique, intéressant, difficile, autant de mots qui qualifient Final Fantasy II, prouvant néanmoins toute l'envie de Square de faire de cette nouvelle série une grande réussite. C'est le départ d'une épopée des plus sympathiques.

Il est indéniable que ce jeu a fait l'objet d'une plus grande attention de la part de Square. Le scénario est mieux construit, les décors sont dignes d'une Famicom, les musiques sont encore mieux. Enfin, il ne faut pas oublier Amano. Les personnages sont pour la première fois dotés d'une personnalité. Techniquement, le jeu est pour l'époque ce qui se faisait de plus beau. C'est au niveau des combats que ce titre se démarque. La difficulté a été revue à la baisse et, pour la première fois, les personnages gagnent de l'expérience au fil des combats. Par ailleurs, cet épisode accueille Biggs, Wedge et Cid, les personnages récurrents de la saga. Finalement, on peut vraiment considérer ce Final Fantasy deuxième du nom comme un point d'ancrage pour la série.

L'histoire

Dans un monde où la paix est troublée par un empire en quête de pouvoir, un mouvement de résistance se met en place. Elle fait face à l'empire Baramekian, qui lâche sur la terre une horde de monstres, décidé à ne laisser rien ni personne entraver son chemin. De nombreux innocents sont tués. Parmi eux, les parents de quatre adolescents. Lionheart (que l'on retrouve dans FFVIII, avec Squall Leonhart), Guy, Maria et Frionel ne vivent alors plus que pour une chose : venger leurs parents et rétablir la paix dans le monde, en se joignant aux rebelles qui luttent contre l'infâme empereur Baramekia. Au début du jeu, nos quatre héros sont attaqués par des chevaliers noirs et tombent rapidement sous les coups. Après avoir été sauvés par les hommes du roi Phin, ils se retrouvent dans le village d'Altéa, où une rébellion est organisée. A son réveil, Frionel va retrouver ses frères et sœurs, excepté Lionheart, curieusement absent. Avec l'aide du roi, ils mèneront la rébellion. C'est à partir de ce moment que l'intrigue se développe et que les missions se succèdent. Au milieu de l'aventure, la troupe fait la connaissance de Cid (que l'on retrouve - du moins de nom - dans les épisodes suivants, notamment du VI au X).

Une volonté de renouveau

À peine un an après la sortie du premier épisode de la saga, Final Fantasy II sort au Japon et propose un système de jeu pour le moins original. Dans ce second opus, il n'y a pas de niveaux et les personnages évoluent suivant un système d'entraînement. Les armes, tout comme les pouvoirs magiques, gagnent des points à la fin de chaque combat. Lorsque votre épée, par exemple, atteint 100 points, elle passe à un niveau supérieur. Ce système rend le jeu assez stratégique et oblige le joueur à bien s'organiser. Pour ce qui est des points de vie, vos personnages en gagnent lorsque, au cours de leurs combats, ils se retrouvent en mauvaise posture mais finissent quand même par se tirer d'affaire. Lorsqu'on attaque souvent, on gagne en force et en vigueur. Si l'on privilégie les attaques et sorts magiques, on gagne en intelligence et en sagesse. Ceci est à prendre en considération, puisque si l'on n'utilise pas une certaine capacité, on diminue l'attribut qui lui est lié.

Enfin, une autre nouveauté est le système de rangs, lors des combats. En effet, vos personnages, tout comme vos adversaires, peuvent se placer en première ligne ou en retrait pendant un affrontement. Ce système permet de choisir entre deux types d'attaque : au corps à corps (attaques physiques) ou à distance (principalement attaques magiques, ou attaques physiques au moyens d'armes de longue portée, telles que l'arc à flèches). Comme on peut le constater, Squaresoft a beaucoup travaillé sur les innovations dans ce 2ème épisode. Ce qui a quelque peu dérouté bon nombre de joueurs, jugeant le jeu trop difficile. Néanmoins, la volonté de Squaresoft de sans cesse innover est frappante et rassurante quant à l'avenir de cette série qui finira par connaître un succès mondial...

Sorties et supports

  • Final Fantasy I & II
  • le 03/12/2004 sur Gameboy Advance
  • le 14/03/2003 sur PlayStation
  • le 29/11/2004 sur Gameboy Advance
  • le 09/03/2003 sur PlayStation
  • le 29/06/2004 sur Gameboy Advance
  • le 31/10/2001 sur PlayStation
  • le 27/02/1994 sur Famicom
  • Final Fantasy I & II : Dawn of Souls
  • le 03/12/2004 sur Gameboy Advance
  • le 29/11/2004 sur Gameboy Advance
  • le 04/07/2004 sur Gameboy Advance
  • Final Fantasy II
  • le 02/03/2011 sur PlayStation Network
  • le 25/02/2010 sur iOS
  • le 25/02/2010 sur iOS
  • le 25/02/2010 sur iOS
  • le 08/07/2009 sur PlayStation Network
  • le 16/06/2009 sur Console virtuelle Wii
  • le 01/08/2004 sur Mobile
  • le 31/10/2002 sur PlayStation
  • le 03/05/2001 sur WonderSwanColor
  • le 17/12/1988 sur Famicom
  • Final Fantasy II Anniversary Edition
  • le 08/02/2008 sur PlayStation Portable
  • le 26/06/2007 sur PlayStation Portable
  • le 19/04/2007 sur PlayStation Portable
  • Final Fantasy Origins
  • le 14/03/2003 sur PlayStation
  • le 10/01/2012 sur PlayStation Network
  • le 18/04/2003 sur PlayStation
  • le 31/10/2002 sur PlayStation
Image 001 / 003