Google+

Dissidia Duodecim : Final Fantasy > Introduction

Un jeu fait pour les fans

Square Enix n'aurait pas pu choisir meilleur cadeau que celui qui a été fait aux fans pour les 21 ans de la série. Dissidia : Final Fantasy est sorti le 18 décembre au Japon, soit le même jour que la sortie de Final Fantasy I sur NES. Ce jeu de combat réunissant les différents protagonistes et antagonistes fut une réussite autant technique que commerciale ! Tout en ayant un système de combat original, le jeu était de toute beauté. Le côté fan-service n'est pas en reste avec des références absolument partout, des objets aux équipements en passant par les accessoires, tout le contenu du jeu nous rappelait les nombreuses aventures vécues auparavant avec la série Final Fantasy. Le jeu fut un tel succès que les nombreux fans n'attendais qu'une seule chose ... une suite ! ...Ou plutôt une préquelle, car c'est ainsi que naquît Dissidia 012 Duodecim, cette épisode narrant l'ancienne guerre juste avant celle du premier Dissidia.

Synopsis

Le combat étérnel entre Chaos, le dieu de la discorde et Cosmos, la déesse de l'harmonie vient de recommencer pour la 12e fois. Les forces de Cosmos ont été vaincus pour la 12e fois et celle-ci ne fera sans doute pas exception à la règle. Chaos posséde une armée de manikins à ses pieds, des imitations sans émotions n'ayant qu'un seul objectif : se battre contre les forces de la déesse de l'harmonie, afin de les affaiblir pour que les forces de Chaos donnent le coup fatal. La victoire de Chaos se profile déjà à l'horizon et la troupe de Chaos en profitent pour semer le doute dans le coeur des forces de Cosmos. Mais les héros de la déesse ne s'avèrent pas pour autant vaincu et chercheront par tout les moyens possible, et jusqu'à leurs derniers souffles, comment arrêter cet afflux infinie de manikins et vaincre Chaos une bonne fois pour toute ! Pour se faire, ils se mettent en quête des cristaux, leur seule chance de pouvoir affronter Chaos et le vaincre.

Personnages

En plus des 22 personnages déjà présent dans le premier Dissidia, nous avons aussi affaire à 9 nouveaux personnages (3 étant des personnages secrets) : Kain de Final Fantasy IV, Lightning de Final Fantasy XIII, Tifa de Final Fantasy VII, Vaan de Final Fantasy XII, Laguna de Final Fantasy VIII, Yunade Final Fantasy X, Prishe de Final Fantasy XI et Gilgamesh de Final Fantasy V et un dernier personnage que nous vous laisserons découvrir par vous même. Le casting passe donc à 31 personnages des différents Final Fantasy. Vous aurez de quoi faire avec tout ce beau monde, chacun possédant un style différent comme l'Empereur (FFII) qui est le maître des pièges en tout genre, Bartz Klauser (FFV) qui imite les attaques de toute son équipe tout en y ajoutant sa petite touche ou même Cecil Harvey (FFIV) qui tire profit ses techniques de chevalier noir et de Paladin en changeant de forme en l'air ou au sol. Un choix très varié de style vous attends, surtout avec les nouveaux personnages qui sont tous différents comme Laguna (FFVIII) qui utilise des armes à feu ou Kain Highwind qui se sert de sa lance en tant que chevalier Dragoon pour s'élancer très haut dans le ciel et porter un coup dévastateur.

Les nouveautés

Bien que similaire à l'original, Duodecim possède quelques nouveautés appréciables ... et d'autres que l'on peut reprocher au titre.

Traduction :

Il s'agit plutôt là d'une régression. Le jeu n'est pas totalement traduit en français. Seul les sous-titres des dialogues le sont, le reste est en anglais. C'est une très grosse déception sachant que le premier Dissidia était intégralement traduit en français, et surtout bien traduit.

Mappemonde :

Le mode histoire du jeu possède une mappemonde tiré de Final Fantasy I dans un environnement apocalyptique, avec dans la partie nord de la carte le royaume de Chaos et dans la partie sud celui de Cosmos. Vous pouvez vous y déplacer mais les différentes zones sont bloqués par des gateways, des portails qui empêchent de traverser la prochaine zone avant d'avoir complété l’échiquier du gateway. On peut aussi trouver différents mogs qui font office de magasins permettant d'acheter des items avec des KP (Kupo Points) que l'on peut obtenir dans les échiquiers et qui permettent d'acheter des objets qui ne se trouvent pas dans le magasin du menu.

Assists System :

Il s'agit d'un système déjà présent dans de nombreux jeux de combats comme les Marvel VS Capcom, il permet en pressant une combinaison de boutons de faire apparaitre un allié qui vous aidera en effectuant une attaque bravoure ou HP, mais ceci peut seulement s'effectuer en remplissant la jauge d'Assists divisé en 2 parties. En ayant rempli la première partie de la jauge, vous pouvez lancer une attaque bravoure, si la jauge est entièrement rempli, il s'agira d'une attaque HP. Vous pouvez aussi vous en servir pour sortir des combos de votre adversaire, en échangeant la place avec votre partenaire (consomme la moitié de la jauge), ou carrément en bloquant l'attaque (consomme toute la jauge). Sachez que l'assist est diamétralement opposé à l'Ex-mode, si un personnage est dans cet état et que votre assist touche le personnage, un EX-Break va se produire, ce qui aura pour effet d'annuler son Ex-Mode et d'obtenir la bravoure du terrain (celle qui est entre les 2 barres de vie des personnages en combat). L'inverse est aussi possible, si votre assist se fait toucher pendant ce laps de temps, en plus d'avoir un assist lock (qui bloque totalement votre jauge d'assist de monter), vous perdez toute votre jauge d'assist et la bravoure du terrain sera a l'ennemi. A vous de voir ce qui sera le plus profitable selon votre tactique.

Labyrinthe :

Le labyrinthe est une refonte du mode Colisée de Dissidia. Ce mode vous permet d'explorer différents étages, ou plus vous avancez et plus la difficulté augmente ainsi que les items rares obtenus, les cartes sont toujours la ainsi que les jobs qui permettent d'avoir différents bonus ou pénalités. Sachez que la plupart des objets que vous récupérez ici ne peuvent pas l'être dans le mode histoire du jeu sauf s'ils possèdent un symbole de cave marron à côté de leurs noms, mais pour cela il faut que vous ayez la carte "Géomancer". Sachez que de très rares équipements ne peuvent être obtenus que dans le labyrinthe.

Original Quest :

L'Original Quest est une toute nouvelle fonction dans Duodecim qui permet de faire vous-même votre propre histoire ! Vous pouvez tout configurer comme les dialogues (à l'écrit) et vous pouvez personnaliser les avatars en choisissant dans les icônes, ce qui signifie que vous pouvez même faire intervenir d'autres personnages qui ne sont pas dans Dissidia hors-combat. Vous pouvez aussi changer le décor, choisi avec la musique et les effets (l'écran qui bouge, un fondu en noir ou blanc, etc.). Enfin, vous pouvez personnaliser tout les combats en choisissant l'ennemi, la règle et le personnage qu'il faut jouer. Bref, il y a tout le nécessaire pour faire une petite histoire sympathique que vous pouvez aussi partager avec vos amis en envoyant la sauvegarde.

Divers

Il y a également pleins d'autres nouveautés mineurs comme de nouvelles attaques pour les persos originaux (au nombre de 1 ou 2), la disparition de la limite d'HP ce qui veut dire que vous pouvez avoir plus que 9999 HP et l'EX-Revenge qui, avec une charge EX complète, permet de ralentir le temps si on lance la combinaison de touches pendant qu'on se fait attaquer, ce qui a pour effet de drastiquement ralentir le temps et de pouvoir enchainer les attaques immédiatement l'une après les autres jusqu'à la fin de la phase ou jusqu'à une attaque HP. Il y a aussi les Party Battles qui permettent d'avoir une équipe de 5 personnages, ce qui permet par exemple de faire des tournois.

Sorties et supports

  • Dissidia Duodecim: Final Fantasy
  • le 25/03/2011 sur PlayStation Portable
  • le 22/03/2011 sur PlayStation Portable
  • le 03/03/2011 sur PlayStation Portable
Image 001 / 003